Parler français à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso

Vous envisagez un voyage prochain au Burkina et vous angoissez car vous avez peur de ne pas saisir les subtilités du français du Burkina....PAS DE PROBLEME (il n'y en a jamais au Burkina), je suis là pour vous aider à améliorer votre vocabulaire et à vous préparer psychologiquement.

Youpihhh, on y va, première leçon :

HHHHHIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!! : (écoutez) Ceci me semble être le premier élément de base à savoir insérer dans une conversation (notamment avec une femme). Cette expression marque une sorte de point d'exclamation qui pourrait être traduit par "ah la la, vraiment ! ce que tu dis là me fait vraiment réagir puisque je fais HIIIII comme tu peux l'entendre".
Il s'agit maintenant de savoir le replacer de façon adéquate. Par exemple : comme je suis quelqu'un de très drôle, je fais une blague (excellente bien évidemment). A ce moment là, l'amie burkinabé qui a entendu ma blague (qui est, je vous le rappelle, excellente), se met à crier "HHHHHHHIIIIIIIII  MANU !!!! TU ES VRAIMENT TROP UN FOU TOI !!!!!!"
Entraînez-vous devant votre ordinateur et si vous n'y arrivez pas, demandez-moi une blague par mail, ça devrait vous aider car mes blagues sont excellentes.

En tous cas.... : (écoutez) Fameuse expression, ma préférée ! On la prend très vite et on veut la ressortir tout le temps. On peut la replacer dans beaucoup de contextes différents mais IMPERATIVEMENT en début de phrase.
Exemple d'utilisation d'un parfait "en tous cas" :
Je fais une blague (excellente je vous le rappelle), mais la personne ne la comprend pas et me répond : "Ah en tous cas !!!"
En fait ça n'a aucun rapport avec "en tous cas" mais ça m'a donné l'occasion de rappeller que mes blagues sont la plupart du temps excellentes.
Plus concrètement, "en tous cas" signifie : "oui, ce que tu viens de dire est vrai et il n'y a rien d'autre à ajouter tellement c'est vrai".

Ou bien ? : (écoutez) Oh la vache, c'est génial le "ou bien ?", ça se dit à tout bout de champ et toujours en fin de phrase. Au cours d'un concert de Zédess, celui-ci disait le fameux "ou bien ?" toutes les 15 secondes. Exemple : "Vous avez la forme ? OU BIEN ?". Dans ce cas précis le "Ou bien ?" devait déchainer les passions et faire hurler le public de joie...
Traduction : ou bien non.

Y a pas le feu : (écoutez) ouaih, ben paradoxalement, cette expression ne veut pas dire qu'on n'est pas pressé (pourtant je vous confirme que je parle bien de l'Afrique), mais ceci signifie qu'il n'y a pas de problème. Je vous invite donc à ne pas frapper le pauvre mécanicien qui vous dira "y a pas le feu" lorsque votre voiture sera complètement HS et que vous en aurez besoin en urgence pour amener votre femme à l'hôpital pour son accouchement...
Je soupçonne cependant fortement les deux seules personnes que j'ai entendu dire "y a pas le feu" à tout bout de champ de se planter sur le sens de cette expression, ce qui voudrait dire que ce n'est pas une expression typiquement burkinabé ; je la cite quand même pour entretenir le mystère. Si un Burkinabé pouvait m'éclairer sur ce point je serai tout ouïe.

Je vais demander la route : (écoutez) Ca c'est une expression indispensable, NON cela ne veut pas dire qu'on ne connait rien à la région et qu'on cherche le maquis qui bouge dans le coin ! C'est juste une marque de politesse importante qu'il faut à tout prix sortir avant de quitter une maison (il faut le dire 3 fois avec un petit intervalle entre chaque). En gros, vous demandez au maître des lieux s'il vous accorde la route, s'il vous permet de partir : Bein oui ! c'est lui qui décide !

Ca fait deux jours : (écoutez) Au Burkina si vous n'avez pas vu quelqu'un depuis deux ou trois semaines (voir plus), ça fera toujours deux jours ! Et oui, le temps passe lentement dans ce petit pays et c'est bien agréable. Pourtant, paradoxalement, cette expression provient des villages où son sens est inverse. Dans les villages, quand on croise son voisin le matin, on lui dit que ça fait deux jours que l'on ne l'a pas vu, ceci alors qu'on l'a vu la veille voire même quelques heures auparavant. C'est en fait une marque de politesse qui vise à faire passer l'idée que le temps a passé lentement depuis la dernière rencontre (bref : je m'ennui tellement quand tu n'es pas là que j'ai l'impression de ne pas t'avoir vu depuis deux jours).

C'est gâté : Ah bein oui, ça c'est sûr, en tous cas c'est gâââââté ! Bein oui, la voiture, elle est gââââté. C'est un diagnostic imparable, le mot me fait encore frissonner. La radio ? Elle est gâté. La moto ? Elle est gâté. En Afrique tout se gâte rapidement. Synonyme : pété, HS, foutu, cassé, ....

Un peu : Bonjour Abdoulaye, ça va ? Oh, ça va un peu. Comment ça un peu ? Ben la santé ça va mais c'est l'argent...
Ben oui l'argent c'est rarement ça à Bobo. Donc "ça va un peu" = ça va mais j'ai pas d'argent (sous entendu si tu peux m'en donner un peu ça m'arrangerait).

Une sucrerie : tout le monde boit des sucreries au Burkina, les sucreries c'est pas de l'eau et du sucre mais presque, c'est le royaume Coca-Cola qui partage son trône avec Fanta. Bref, le nom est bien choisi....

Poulet-télévision : bon ben tu prends un poulet à la broche, tu le mets dans un espèce de four dont la porte est vitrée pour que ça conserve la chaleur ; et bein t'as quoi ? Un poulet télévision.

Poulet-bicyclette : Y a les cuisses des coureurs du tour de France, Y a celles des coureurs du tour du Burkina et y a les cuisses des poulets du Burkina. C'est pareil mais c'est plus petit et on essaye de les manger.

Chose et chosiner : deux mots très employés qui signifient à peu près tout ce qu'on a envie de leur faire dire. Vous remarquerez en passant, l'apparition du verbe chosiner qui mérite un bravo, voire même une ovation. En effet quoi de plus pratique que ce verbe quand on ne sait pas trop quoi dire. C'est un peu l'équivalent du "schtroumpher" chez les schtroumphs.

ah! : ce petit cri sec peut exprimer de nombreuses choses. Par exemple : un fort étonnement (l'idée étant de faire savoir à l'interlocuteur que l'on est bien surpris face à l'information qu'il vient de nous délivrer), ou encore qu'on ne connaît pas la réponse à une question. L'intonation doit être la plus haute possible et la bouche bien ouverte.


Il faut maintenant m'écrire pour me dire que ce site est fantastique et que gràce à moi vous avez toujours eu l'air de maîtriser totalement les conversations.